Dérapage d'un pompier volontaire à Florensac : "Je vais t’ouvrir en deux comme un livre"

SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

Dérapage d'un pompier volontaire à Florensac : "Je vais t’ouvrir en deux comme un livre"

Nouveau messagede Admin » 11 Oct 2013, 13:21

Image

En pleine nuit, le pompier volontaire a insulté et menacé de mort par téléphone ses collègues de permanence.

"Il y a eu une enquête interne et un rapport à la direction du Sdis (service départemental d’incendie et de secours), explique le colonel Christophe Risdorfer, le directeur de ce service. Le pompier volontaire a été immédiatement suspendu à titre conservatoire et ce afin que l’enquête interne permette de faire toute la lumière sur cette histoire."

Mi-septembre, le pompier volontaire qui s’est mis à la faute appelle le 18. Il demande tout de suite une ambulance et des moyens pour venir en aide à une victime allongée au sol, à Pomérols.

Sur la bande-son, diffusée sur YouTube, on entend distinctement les demandes de cet homme que l’on devine être pompier. Puis tout dérape car la stationnaire du centre de traitement et d’alerte (CTA) ne s’exécute pas. Elle fait son métier et cela semble trop long pour le requérant sans doute un peu éméché.

"Je vais t’ouvrir en deux comme un livre"


Il va donc dans un premier temps insulter et menacer sa première interlocutrice. On entend tout cela sur la fameuse bande-son. Puis le mis en cause s’en prend à un autre pompier qui a pris le relais, le menaçant là encore : "Je vais t’ouvrir en deux comme un livre si tu ne me donnes pas ton nom. Je te demande un véhicule, tu l’envoies."

Le pompier volontaire est un proche du maire de Florensac et président de l’amicale de cette caserne. La rumeur a couru sur les réseaux sociaux que le Sdis 34 s’occupait d’avantage de trouver la personne à l’origine des fuites et de la diffusion de la bande qu’à sanctionner le fautif.

"Un appel au secours qui a mal tourné"

"Il n’en est rien. Je n’ai aucune pression de ce type pour gérer le Sdis de l’Hérault. Je ne me suis pas plus précipité pour gérer cette histoire parce que le pompier était de Florensac. Mais pas moins non plus. Le travail a été fait correctement, avant certaines publications sur le net" insiste le colonel Risdorfer.

"J’ai reçu ce pompier très rapidement. Il m’a expliqué ce qui s’était passé. Il a semble-t-il paniqué car son ami était très mal. C’était un appel au secours qui a mal tourné sans doute à cause de la fatigue à cette heure avancée de la nuit. Il reconnaît lui-même être allé trop loin et a écrit aux deux vacataires pour leur présenter ses excuses. Il a accepté la mesure de suspension que j’ai prise à son encontre."

Devant un conseil disciplinaire

Tous les deux auraient déposé une plainte en gendarmerie. "C’est une démarche qui leur appartient. C’est tout à fait personnel et je n’ai pas à intervenir dans cette démarche qui regarde seulement ces deux pompiers."

Un conseil disciplinaire va être réuni d’ici le mois de novembre pour statuer sur ce dossier mais aussi ceux de Roquebrun et de Cessenon.

"Nous avons essayé de faire coïncider tous ces dossiers. Les sanctions définitives devraient être prises au mois de novembre pour les trois dossiers en cours qui concernent deux sous-officiers et un officier", assure le patron du Sdis.

À Cessenon, l’officier mis en cause est soupçonné de détournement de vacations. "Pour le sous-officier de Roquebrun, nous lui reprochons des détournements de carburant et peut-être de vacations. Toutes les investigations ne sont pas encore terminées", explique Christophe Risdorfer. À suivre !

Source : Midi libre
Contacter l'équipe d'Administration ou de Modération uniquement par courriel
portail.gardespompes@gmail.com

pas de réponse sur message privé
Avatar de l’utilisateur
Admin
L'Admin Du Portail
L'Admin Du Portail
 
Messages: 2173
Photos: 53
Inscription: 19 Fev 2009, 21:44
Localisation: 77340
Nom de famille: ADMINISTRATEUR

Retourner vers SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

z cron