« Il y a de bons pompiers volontaires comme il peut y avoir de mauvais professionnels »

SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

« Il y a de bons pompiers volontaires comme il peut y avoir de mauvais professionnels »

Nouveau messagede Admin » 21 Oct 2013, 07:55

Image

Les pompiers volontaires sont en colère après les déclarations dans nos colonnes de pompiers professionnels syndiqués à Sud Sdis 62 (NL du 19/10).
Ces derniers fustigeaient la nouvelle réforme qui leur permet « d'évoluer plus vite ». Chez les volontaires, la pilule ne passe pas.

« On nous prend une nouvelle fois pour des moins que rien ». Cette phrase résume à elle seule le sentiment des pompiers volontaires qui ont été visés dernièrement par les déclarations de certains membres du syndicat Sud Sdis 62.

Les syndicalistes regrettaient en effet « l'évolution en grade plus rapide que pour nous les professionnels. Alors que pompier est notre métier ».
Un des soldats du feu syndiqués avait même, sous le coup de la colère, mis en avant son expérience vécue « dans des camions avec des volontaires sans expérience ».Pour les pompiers concernés, cela a été la phrase de trop.

Hier, au niveau de Sud Sdis local, la réaction ne s'est pas faîte attendre. Par voie de communiqué, ses responsables ont expliqué : « Il y a eu à notre sens confusion des genres. En effet, ce qui y est rapporté n'est que le ressenti d'un agent non membre de l'organe dirigeant de notre syndicat et ne reflète en aucun cas les convictions et les revendications défendues par notre organisation ». Dérapage ? « Pas vraiment », poursuit-on du côté de Sud Sdis. « Les professionnels sont à cran. Il y a du vrai dans les propos de notre collègue. Un jour, ça explose... »

« Des véhicules ne pourraient pas décaler si les volontaires n'étaient pas là »

Néanmoins, la même source avoue volontiers qu'« il y a de bons pompiers volontaires, comme il peut y avoir de mauvais pompiers professionnels. Le seul souci, c'est que parfois, on donne des priorités à des volontaires alors que pour nous, pompier est notre métier. Pourquoi passe t-on après ? » Ce syndicaliste évoque ainsi la situation des centres de secours de première et deuxième catégories - comme Calais et Marck par exemple - où « il serait mal vu que des volontaires soient responsables de véhicule. Il y a bien des pros pour faire cela, non ? Pour les autres centres comme Ardres et Audruicq, la situation est différente. Nous sommes bien conscients que les véhicules ne pourraient pas décaler si les volontaires n'étaient pas là ».

A Ardres justement, la tension est palpable. Un pompier, volontaire depuis quinze ans, au syndicat autonome comme une vingtaine de ses collègues ardrésiens annonce avec colère sa « volonté de rencontrer cette semaine le maire d'Ardres et conseiller général, Ludovic Loquet . On veut lui demander conseil... ». Un maire qui a, lui aussi, été pompier volontaire avant de s'attaquer à la politique. Et qui est membre du conseil d'administration du Sdis 62.
A Sud Sdis 62, on avoue clairement « avoir renversé un baril de poudre, mais cela n'était pas le but de nos déclarations. Il ne faudrait pas que la mèche soit allumée... »

Source : Nord Littoral
Contacter l'équipe d'Administration ou de Modération uniquement par courriel
portail.gardespompes@gmail.com

pas de réponse sur message privé
Avatar de l’utilisateur
Admin
L'Admin Du Portail
L'Admin Du Portail
 
Messages: 2104
Photos: 5
Inscription: 19 Fev 2009, 21:44
Localisation: 77340
Nom de famille: ADMINISTRATEUR

Retourner vers SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

z cron