SDIS 30 - Les jeunes pompiers gardois au feu sacré

SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

SDIS 30 - Les jeunes pompiers gardois au feu sacré

Nouveau messagede Admin » 30 Juil 2014, 09:39

Image
Lola Dehri, sapeur-pompier volontaire au terme de quatre années de formation. Photo S. B.

Lola Dehri, 18 ans, serre dans ses bras son casque de sapeur-pompier volontaire. Un casque brillant de mille feux qui semblent éclairer ses quatre années de formation (à raison d'un jour par semaine) achevées avec succès par la jeune femme et la trentaine de confrères du Gard. Un engagement au long cours récompensé lors d'une cérémonie au centre départemental de secours et d'incendie de Nîmes à laquelle assiste Barbara, sa maman, partagée "entre la fierté et la peur".

Une vocation scellée lors d'un stage au sein d'une caserne montpellieraine (La Paillade) avant un stage au centre de secours de La Grand-Combe qui transforme sa première impression : "J'étais restée sur un monde masculin et militaire, j'ai découvert un univers de solidarité où vous n'êtes jamais seul dans votre détresse."

"Une école de la vie"


Un enseignement calqué sur le cursus scolaire (4 heures chaque samedi alternant sport et théorie), accessible dès l'âge de 13 ans et qui a permis à la jeune femme de se révéler à elle-même. "J'ai été capable d'aller au bout de mes capacités physiques et mentales, malgré des difficultés d'intégration. Mais, c'est comme dans la vie, on doit continuer à travailler ensemble et passer au-dessus des problèmes." Une école de la vie qui offre l'occasion à la jeune sapeur-pompier, qui poursuit ses études en faculté de psychologie, de "vivre le plus beau métier du monde".

Les marins-pompiers et la BSPP en ligne de mire


Une passion transmise depuis vingt-six ans par l'adjudant-chef Patrick de Franco, président de l'Association des jeunes sapeurs pompiers du Gard : "Cette année, les 32 jeunes ont réussi leur brevet et vont maintenant intégrer l'une des sept casernes du Gard comme sapeur-pompier volontaire. L'avantage, c'est qu'ils évoluent dans ce milieu très jeunes." Une précocité considérée comme un avantage par certains qui obtiennent ensuite "leur intégration au bataillon des marins-pompiers de Marseille ou de Paris", poursuit fièrement Patrick de Franco.

"Être une des clés de la paix dans le monde"


Un diplôme qui, au-delà de l'apprentissage des bons gestes et de l'aptitude à porter secours en cas de sinistre, offre une équivalence professionnelle avec le diplôme du service de sécurité incendie et d'assistance à personnes (SSIAP1). "Un brevet qui n'est que le début d'un parcours", renchérit le colonel Simonet, afin de conserver cette mixité entre pompiers volontaires et professionnel à l'instar du Gard qui compte environ 650 sapeurs pompiers professionnels et 1 500 volontaires.

Et qui peut compter sur l'enthousiasme de ses nouveaux combattants du feu à l'image de Lola, consumée par ce sentiment nouveau "d'être une des clés de la paix dans le monde". Une flamme qui ne doit pas s'éteindre.

Source : Midi libre
Contacter l'équipe d'Administration ou de Modération uniquement par courriel
portail.gardespompes@gmail.com

pas de réponse sur message privé
Avatar de l’utilisateur
Admin
L'Admin Du Portail
L'Admin Du Portail
 
Messages: 2173
Photos: 53
Inscription: 19 Fev 2009, 21:44
Localisation: 77340
Nom de famille: ADMINISTRATEUR

Retourner vers SPV - Sapeurs-Pompiers Volontaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

z cron