Canicule : que risquent ceux qui ouvrent des bouches à incendie pour se rafraîchir ?

Espace réservé aux Visiteurs Non- Inscrits sur le Portail
Tous les messages sont soumis à modération

Canicule : que risquent ceux qui ouvrent des bouches à incendie pour se rafraîchir ?

Nouveau messagede Admin » 07 Juil 2015, 11:38

Image

Dans le Nord et en banlieue parisienne, des habitants vandalisent des bouches à incendie pour se rafraîchir. Une pratique qui les expose à de fortes amendes, et qui met en danger leur santé et celle des autres.

Certains petits malins sont prêts à tout pour se rafraîchir durant la canicule. Les maires de plusieurs communes de banlieue parisienne et du Nord se sont alarmés ces derniers jours de voir des "irresponsables" ouvrir des bouches à incendie pour profiter de points d'eau sauvages en pleine ville. Un phénomène loin d'être anecdotique : pour la seule journée de vendredi, rapporte dimanche Le Parisien sur la base du bilan dressé par Veolia Eau Île-de-France, quelque 300 ouvertures ont ainsi été recensées dans le seul département de Seine-Saint-Denis. À Aubervilliers, une piscine gonflable installée sur le trottoir a même été remplie grâce à un tel geyser. A Lille, Roubaix et Tourcoing, ce sont une centaine de plots qui auraient été vandalisés en fin de semaine dernière. Et cette "mode" a gagné d'autres endroits en France, comme dans la banlieue lyonnaise ou à Dijon.

Un enfant blessé à Bobigny - oh mince......

Des douches géantes qui peuvent coûter cher. Les mairies de Pantin et d'Asnières ont pris vendredi un arrêté pour interdire cette pratique, prévoyant pour les contrevenants, en plus des frais de réparation en cas de dégradation, une "amende forfaitaire de 9.000 euros (soit le prix de 2.000 m3 d'eau)". Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, leur a emboîté le pas ce week-end. Selon La Voix du Nord, la marge de manœuvre de l'édile est réduite, car "les bouches à incendie sont la propriété des sapeurs-pompiers et l’eau celle des Eaux du Nord". Mais son arrêté prévoit lui aussi "de facturer aux contrevenants les litres d’eau perdus".

Ce gigantesque gaspillage est en effet susceptible de nuire au travail des pompiers, puisque c'est sur ces bornes rouges qu'ils branchent leurs lances à incendie. Mais aussi de mettre en danger les riverains, au cas par exemple où l'eau entrerait en contact avec des équipements électriques. Ceux qui s'adonnent à ces baignades urbaines prennent également des risques pour leur propre santé. Jeudi en fin d’après-midi, un garçon de 11 ans a été légèrement blessé à la tête à Bobigny, éjecté par le violent jet de la borne sur laquelle il était assis. Le maire d'Aubervilliers, appelant au "civisme" dans un communiqué, a aussi mis en avant le risque "d'accidents suite à la présence d'enfants sur la route".
Contacter l'équipe d'Administration ou de Modération uniquement par courriel
portail.gardespompes@gmail.com

pas de réponse sur message privé
Avatar de l’utilisateur
Admin
L'Admin Du Portail
L'Admin Du Portail
 
Messages: 2021
Photos: 5
Inscription: 19 Fev 2009, 21:44
Localisation: 77340
Nom de famille: ADMINISTRATEUR

Retourner vers Espace Visiteurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

z cron