SUISSE - «Tais-toi et nage si tu veux devenir pompier!»

Information sur les Pompiers du Monde et de l'Univers

SUISSE - «Tais-toi et nage si tu veux devenir pompier!»

Nouveau messagede Admin » 29 Aoû 2013, 13:38

Image

Image

Image

Image

C’est fait : 21 aspirants de l’Ecole latine ont avalé ce mercredi la distance de la Perle du lac à Genève-Plage sans boire la tasse. Récit en immersion.

Un « bonjour » sonore et collectif retentit tôt matin à la Perle du lac. Un bonjour de terriens à qui on vient d’annoncer la bonne nouvelle : « Je vous retrouve en face. Soit, en ligne droite, 1 km 650 à la nage. » Parole de sergent formateur. Il y a des ordres de marche qui ne se discutent pas : on ne devient pompier professionnel que si on réussit sa traversée de la rade, point d’orgue d’une instruction aquatique qui a débuté au printemps dans les eaux glacées du lac de Joux. A l’époque, il fallait entraîner son apnée dans une eau à 6 degrés.

Température congestionnante. Elle est plus amicale ce mercredi matin pour les 21 aspirants de l’Ecole latine, des Genevois et des Confédérés venus des différents cantons romands. Les montagnes neuchâteloises et jurassiennes ont dépêché leurs ambassadeurs. L’un d’eux vient du village des Enfers. Cela ne s’invente pas. « J’ai rêvé de vous, sergent », lâche son camarade en souriant. Aveu sincère : la distance fixée est quand même inhabituelle. Malgré la consigne : on nage ensemble, en cinq groupes soudés et solidaires, jugés sur leur façon de gérer, à fleur d’eau, leur propre sécurité.

Cinq groupes et autant d’embarcations suiveuses, donc. La Police de la navigation et le Service d’incendie et de secours (SIS) surveillent de près la traversée, repérable à ces bouées australiennes en couleur (jaune et rouge). A mi-parcours, un participant se plaint du froid. Son corps n’apprécie guère cette immersion dans la durée. Ses supérieurs l’encouragent. Les crampes menacent à l’approche du ponton d’arrivée. C’est le moment de sortir de l’eau. Et de filer à la douche, chaude comme les boissons servies sur la terrasse de Genève-Plage.

Exercice accompli. « Vous n’avez lâché personne, je vous félicite », lance le commandant du Service de sécurité de l’aéroport (SSA), Jean-Claude Bitz, ancien nageur d’élite, adepte du quatre nages. La relève préfère la brasse au crawl. Elle est moins regardante sur le chrono. Tout n’a pas été parfait : la gestion du cap devra être améliorée, les plus bavards ont perdu de l’énergie en animant à haute voix cet effort de près d’une heure.

L’année dernière, on avait nagé plus vite, plus discipliné aussi. La présence d’une jeune sapeuse originaire de Bretagne avait – on exagère à dessein – mis le feu au lac. Les garçons apprendront. Ils ne sont pas au bout de leur formation. Il y a encore du travail pour les nouveaux diplômés de la traversée de la rade, édition 2013.

Mercredi après-midi, ils se remettaient à l’eau pour aller chercher un mannequin par quatre mètres de fond. Visages concentrés, mots rares, jurons énergiques: des futurs pros. Journée instructive sur le lac.

Tribune de Geneve
Contacter l'équipe d'Administration ou de Modération uniquement par courriel
portail.gardespompes@gmail.com

pas de réponse sur message privé
Avatar de l’utilisateur
Admin
L'Admin Du Portail
L'Admin Du Portail
 
Messages: 2173
Photos: 53
Inscription: 19 Fev 2009, 21:44
Localisation: 77340
Nom de famille: ADMINISTRATEUR

Retourner vers Pompiers du Monde - Informations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

z cron